Association NOUNOUEVEIL 
du cognaçais

Mentions légales

photo groupe
Louzac-Saint-André
Nounou éveil va bien


















Nounou éveil, une équipe d'assistantes maternelles motivées. (Photo C. G.)
L'assemblée générale de Nounou éveil se tenait lundi 17 septembre, dans la petite salle qui lui a été affectée gracieusement par la municipalité de Louzac-Saint-André et qui, pour l'occasion, s'avérait plutôt étroite. L'association regroupe maintenant 26 assistantes maternelles ; un réel succès pour cette jeune structure qui fête ses 3 ans cette année.
Carole Bréda, la présidente, après avoir souhaité la bienvenue aux « petites dernières », informait de la nomination récente d'un commissaire aux comptes en la personne de Christian Lacroix, maire délégué de Saint-André. Il était ensuite procédé au renouvellement du bureau qui, après vote unanime, était reconduit dans son intégralité (1).
Des échanges
Lors du rapport moral, les deux rencontres hebdomadaires (de 9 h 30 à 11 h 30) ont été évoquées. Une séance par mois se tient à la médiathèque de Cherves-Richemont et une autre est entièrement consacrée à la motricité. Les différents ateliers « Père Noël », « Fête des mères », « Fête des pères », « Pâques », « Carnaval » ont également été rappelés, tout comme les rencontres intergénérationnelles - une fois par mois - à la maison de retraite du Château de Cressé, où dix enfants échangent, pendant une heure, avec les pensionnaires pour le plus grand bonheur des uns et des autres. « Ce sont de vrais échanges de tendresse », précisait Carole Bréda. Un calendrier des activités et un modèle d'autorisation parental ont été rajoutés sur le site Internet.
Les projets 2012-2013 ont ensuite été abordés. Il a été fait état d'une demande de l'Institut médico-éducatif de Cognac-Châteaubernard qui souhaite pouvoir renouveler l'opération de l'année passée, qui consistait à faire participer des enfants de l'IME, âgés de 5 à 10 ans, aux moments du conte.
Une rencontre très bénéfique pour chacun des groupes Sur les huit séances au programme, six seront consacrées à la motricité, ce qui nécessitera l'achat de matériel basique (cerceau, gros ballons, etc.).
Ce seront bientôt les vendanges, pour les vendangeurs en culotte courte. Elles auront lieu à Louzac-Saint-André, vendredi 5 octobre. Il est d'ores et déjà à noter la participation au carnaval de Cognac, le 22 mars.
Enfin, la trésorière, Sylvie Hof, a remercié le Conseil général pour la subvention de 460 € qui a permis d'acquérir matériel et fournitures.
(1) Carole Bréda, présidente; Lucie Guilloux, vice-présidente; Sylvie Hof, trésorière; Isabelle Gâtineau, secrétaire.
Nounou éveil a mobilisé les enfants









Cette année, pas de Père Noël mais des sapins et des rennes pour les enfants de Nounou éveil. Qu'il s'agisse des sapins ou des rennes, tous deux ont été fabriqués à partir de cartons découpés que les enfants ont peint en vert pour les sapins et marron pour les rennes avec quelques touches de noir pour les yeux, la bouche et le bout des pattes… Pour rendre les sapins un peu plus festifs, les enfants ont ajouté des gommettes en forme de flocons.
Afin de parfaire ce décor, des étoiles ont été découpées et peintes en jaune doré puis assemblées aux petits sapins à l'aide d'un lien en raphia afin d'aller décorer le vrai, grand et beau sapin de la maison de papa et maman.
Moment magique
Pour remercier les enfants de leurs efforts, vendredi 20 décembre, en présence du maire Lilian Jousson, la présidente Carole Breda a remercié les parents pour la confiance qu'ils accordent à l'association Nounou éveil ; remerciements également à la municipalité de Louzac-Saint-André pour le prêt d'une salle, gratuitement, à l'année.
Alors seulement, devant parents et enfants, Geneviève Chopinet, habillée d'une veste rouge et blanche et coiffée du traditionnel bonnet pointu, a raconté aux enfants la tournée mondiale du Père Noël ; un petit moment magique qui a fait s'écarquiller les yeux des bambins.
Colette Guné
Noël se prépare à la crèche






Chez Nounou éveil, on préparait, vendredi, un calendrier de l’Avent fait maison. Dans une explosion de couleurs, de chaleur, de babillages et de rires, Carole Breda, Sylvie Hof et les autres adhérentes de l’association ont aidé les artistes en culottes courtes voire en barboteuses - comme Amandine, 7 mois - à fabriquer près de 60 sapins, découpés dans des plaques de carton.
Percés de 24 cercles, ces sapins contiennent des capsules de café recyclées dans lesquelles se cachent de délicieux petits chocolats de Noël : 24 petits trésors qui seront ouverts à raison d’un par jour, histoire de faire patienter les enfants jusqu’au passage du Père Noël.
Une conteuse attendue
Avant ce grand jour, les petits artistes se sont armés de pinceaux, qu’ils ont trempé dans la peinture verte pour donner toute sa couleur au sapin. Les petites douceurs chocolatées ont trouvé naturellement leur place dans chacune des capsules et entre chacune d’elles, quelques gommettes de couleurs ont fait office de boules brillantes, pour un sapin de Noël traditionnel. Mais avant que le Père Noël ne descende de son nuage pour remplir les petits souliers des bambins de Nounou éveil, Geneviève Chopinet, auteure et conteuse, viendra le 20 décembre régaler leur imagination avec un conte de Noël.
C. G.
Nounous et bambins étaient aux vendanges  








Jeudi 17 octobre comptera parmi les jours exceptionnels vécus par les bambins de Nounou Éveil. Dès que le soleil commençait à donner une couleur mordorée aux feuilles de la vigne, un groupe de huit assistantes maternelles accompagnait la quinzaine d’enfants dont elles ont la garde dans la vigne de Christophe Geoffroy. Ce dernier avait gentiment laissé un rang de raisins à vendanger pour le plus grand plaisir de la jeune équipe.
Les nounous, bien entendu, étaient seules équipées de sécateur mais il faut toutefois reconnaître que les enfants en n’avaient nul besoin, leurs petites mains avides faisaient office d’outil de ramassage : une poignée dans le petit seau réservé à cet effet et une autre poignée… dans la bouche ! ni vu, ni connu et c’est si bon… Même si la tenue vestimentaire était de circonstance, ciré, bottes . Ces dernières, dans la terre glaise, avaient tendance à manquer de stabilité et la petite Laly de s’étaler au milieu du rang sans pour autant se décourager, elle se remettait debout aussitôt et reprenait sa cueillette ; Nolan semblait avoir déjà reçu une formation pour cette nouvelle activité qu’il accomplissait avec une certaine aisance. Les paniers et petits seaux pleins, les assistantes maternelles rassemblaient les fruits en prévision du lendemain où serait abordée la délicate opération du pressage… manuel, afin de produire un délicieux jus de raisin qui sera ensuite mis en bouteille pour permettre aux enfants d’offrir aux parents le fruit du labeur de leurs deux jours de travail de vigneron en herbe.
la presse en parle